Agir pour une transition écologique de Quimper et de son agglomération

Accueil > Revue de presse > Municipales à Quimper. « L’écologie doit être l’épine dorsale »

Municipales à Quimper. « L’écologie doit être l’épine dorsale »

Ouest-France 7/11/2019

vendredi 8 novembre 2019

Daniel Le Bigot, élu municipal et communautaire écologiste, a fait son choix : il rejoint, avec d’autres, la socialiste Isabelle Assih au sein de la liste d’union Quimper ensemble.

À Quimper (Finistère), un rassemblement à gauche, autour de la socialiste Isabelle Assih, sera officialisé samedi 9 novembre. Quimper ensemble réunira les socialistes, les communistes, les Radicaux de gauche, les membres de Nouvelle Donne et Génération-s ainsi que des écologistes réunis autour de Daniel Le Bigot. Depuis le printemps, ils planchent au sein d’un groupe, Quimper l’écologie.

Pourquoi rejoindre Isabelle Assih ?

Les membres du groupe Quimper l’écologie, qui travaillent sur les municipales depuis le printemps, avaient tous en tête qu’il fallait, dès le premier tour des élections, proposer un projet élaboré collectivement. Or, pour cela, il faut y travailler avant le premier tour. Entre mai et juillet, j’ai assisté aux réunions de travail de l’initiative lancée par les Verts et l’UDB, devenue la coopérative écologique et sociale. Il s’avère que ses membres veulent y aller seuls, jusqu’au bout. La coopérative ne me semble pas remplir les conditions pour y arriver. Mener une autre liste, autonome, nous semblait un peu suicidaire. Il me semble avoir trouvé en Isabelle Assih les qualités d’écoute et de tolérance pour rassembler.

Brigitte Le Cam reste dans son coin. Quel est votre commentaire ?

Brigitte Le Cam fait partie des gens qui ont toute leur place au sein de ce rassemblement. J’invite Isabelle Assih à poursuivre les tentatives de rapprochement.

L’étiquette PS de la tête de liste a-t-elle représenté un frein ?

Les réticences, il faut passer au-dessus pour avancer. Selon moi, au sein d’un rassemblement, les partis politiques doivent soutenir la démarche et accepter, ensuite, de se mettre en retrait. Et puis, le PS de 2014 qui trônait à 25 %, n’est plus aujourd’hui. Il apprend l’humilité. Les choses deviennent plus raisonnablement possibles. Nous, écologistes, avons demandé une très forte visibilité sur la liste. En revanche, nous ne discutons pas la place de meneuse d’Isabelle Assih.

Quels sont les points sur lesquels vous ne transigerez pas ?

On arrive avec nos propositions et avec une volonté : l’épine dorsale doit être l’écologie. Tous les projets devront être regardés à l’aune de leur impact sur la consommation de carbone. Face à l’urgence climatique, la priorité est là, associée à la justice sociale.

Que pensez-vous du projet de grande salle ?

C’est un investissement qui va pomper le budget de QBO (Quimper Bretagne occidentale). Or ce n’est pas la priorité. Du côté de l’impact carbone, c’est indéfendable. Enfin, nous privilégions les équipements qui sont utilisés au quotidien et qui ont bien besoin de travaux. Je pense notamment à la piste d’athlétisme de Penvillers et à la piscine de Kerlan Vihan.


Voir en ligne : https://www.ouest-france.fr/bretagn...

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?