Agir pour une transition écologique de Quimper et de son agglomération

Accueil > Revue de presse > Municipales à Quimper. À gauche, un collectif ouvert et citoyen

Municipales à Quimper. À gauche, un collectif ouvert et citoyen

Ouest-France 9 nov 2019

samedi 9 novembre 2019

Il y a bien quatre-vingts personnes, ce samedi 9 novembre au matin dans le local de campagne de Quimper ensemble, le collectif de gauche conduit par la socialiste Isabelle Assih aux municipales. Dehors, sous le barnum, la sénatrice Maryvonne Blondin fait la bise à l’ancien député et garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas. Marc Andro, associé à Brigitte Le Cam dans le groupe Kemper en avant, est présent : un signe de ralliement au collectif de gauche ?

À l’intérieur, l’agitation est à son comble. Debout, la candidate prend la parole. Ce lieu, le 10, boulevard Dupleix, situé sur les quais à deux pas du cœur historique de Quimper (Finistère), est symbolique : « Nous ne voulions pas un lieu associé appartenant à une formation politique. Je suis socialiste, mais désormais, je représente le collectif de gauche Quimper ensemble » répond la candidate. Fini le temps où le local de la liste socialiste était abrité par la fédération, rue Aristide-Briand. Ce n’est pas loin, mais ce n’est pas là. L’heure est à l’ouverture : « Le but de cet endroit est de rassembler tout le monde. C’est un lieu neutre. »

Politiques et citoyens

Isabelle Assih présente une à une les formations politiques qui ont rejoint son collectif. Mais aussi des citoyens impliqués dans la vie locale. À l’image de Pierre-Yves Philippe, directeurs de deux établissements et service d’aide par le travail (Esat) et d’une entreprise d’insertion. Dans les politiques, on retrouve le vert Daniel Le Bigot, les communistes Yvonne et Piero Rainero, les Radicaux de gauche représentés par Thierry Biger, Génération-s par la voix de Doriane Le Treust, l’association des citoyens Nouvelle Donne…

« Démarche participative », « consensus », « partage des idées » sont les mots qui reviennent le plus dans la bouche des gens présents ce samedi matin. « La démarche participative donne le ton de ce que sera le mode de gouvernance lorsque nous réussirons à gagner la mairie de Quimper en mars 2020 » lance la candidate au micro. Pourquoi avoir ouvert ce collectif aux différentes sensibilités de gauche ? « Pour avoir un panel de la gauche de la gauche jusqu’au centre gauche » répond plus tard la candidate après sa prise de parole.

« On entame la deuxième partie de la campagne, poursuit Isabelle Assih. Je suis garante d’une méthode. Rien ne fuitera avant début décembre. » Début décembre, c’est la période prévue pour présenter les grands axes du programme. La composition de la liste sera présentée début janvier 2020. « Comme le collectif, elle sera construite avec une moitié de personnes issues de formations politiques et une autre de gens engagés dans la vie locale, les associations sportives, solidaires, culturelles » assure la candidate.


Voir en ligne : https://www.ouest-france.fr/bretagn...

Portfolio

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?